Tout au long de la pandémie, un niveau inégalé de collaboration a été démontré à l’échelle du gouvernement pour fournir aux Canadiens les outils dont ils ont besoin pour demeurer en sécurité, en santé et informés.

Depuis juin 2020, les partenaires fédéraux et les gestionnaires Web des provinces et des territoires se réunissent régulièrement pour coordonner les efforts de communication en matière de COVID-19 entre les administrations. Ensemble, nous œuvrons à offrir une meilleure expérience utilisateur et à tenir compte le plus possible de la diversité de la population canadienne (y compris les aînés, les jeunes, les Autochtones et les personnes d’origines ethniques très diverses).

En août, les Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.) ont expliqué la façon dont ils utilisent des illustrations pour rendre le contenu Web et les produits de communication sur la COVID-19 plus accessibles à toutes leurs collectivités.

Contexte régional des Territoires du Nord-Ouest

Les T.N.-O. sont un territoire de diversité composé de 33 collectivités réparties sur 1,3 million de kilomètres. De ces collectivités, 12 ne sont accessibles que par avion. Compte tenu du mélange de vie urbaine et de vie rurale, la vitesse et le coût de l’infrastructure numérique peuvent varier considérablement.

Langues

L’équipe Web des T.N.-O. a expliqué la façon dont elle veille à ce que les documents de communication du gouvernement soient créés dans les 11 langues officielles du territoire :

  • Anglais
  • Français
  • Chipewyan/Déné
  • Crie
  • Gwich’in
  • Esclave du Nord
  • Esclave du Sud
  • Tłįchǫ
  • Inuktitut
  • Inuinnaqtun
  • Inuvialuktun

Comme vous pouvez l’imaginer, il est difficile de créer rapidement du contenu Web de qualité. Il est essentiel d’appliquer des principes de langage clair et simple, afin que tout le monde puisse comprendre.

Autres défis aux Territoires du Nord-Ouest

  • De nombreuses langues indigènes sont transmises oralement, et les versions écrites varient souvent entre les dialectes.
  • L’accès aux traducteurs est limité et le délai d’exécution varie.
  • 70% des adultes autochtones sont sous le niveau 3 de la norme internationale d’alphabétisation fonctionnelle en anglais.
  • Les sites Web ne supportent pas les polices Unicode inuktitut et tłįchǫ.
  • Certains Aînés et certaines collectivités ont un accès limité au matériel et aux plateformes numériques.

Surmonter les barrières linguistiques à l’aide d’images

Bien que le langage clair et simple soit toujours une priorité absolue, l’équipe Web des T.N.-O. a également constaté que les images peuvent aider à améliorer la compréhension d’autres langues. Toutefois, dans les régions éloignées où les forfaits de données coûtent cher et où les vitesses de téléchargement peuvent être très lentes, les images peuvent créer un problème d’accessibilité. Pour régler le problème, l’équipe Web utilisent des illustrations plutôt que des photos. Le fait d’utiliser une résolution plus faible réduit la taille des fichiers et diminue le temps de chargement.


Une longue description peut être trouvée après l'image.
Capture d'écran de la publicité illustrée des T.N.-O. dans les médias sociaux

Capture d'écran d'une vidéo d'information sur les mesures de prévention COVID-19 produite par les T.N.-O. en utilisant un style d'illustration à faible largeur de bande.


Tout au long de la pandémie, les publicités illustrées dans les médias sociaux des T.N.-O. (comme Facebook et Instagram) ont porté sur le changement de comportement, l’hygiène générale et certaines ordonnances de santé publique.

Des icônes et des illustrations simples ont été utilisées dans leurs sites Web, tout comme des outils téléchargeables comme des formulaires de vérification des symptômes. Il était ainsi plus facile de comprendre le contenu si le texte n’était pas traduit.

Une question d’équilibre entre la rapidité, la langue et la technologie

Les campagnes de sensibilisation du public étaient fondées sur les images, car elles ne permettaient pas toujours de traduire tout le contenu numérique dans chaque langue officielle.

En utilisant des images, les T.N.-O. a pu concilier l’accessibilité linguistique et l’accessibilité technique et s’assurer que tout le monde a compris le message, ce qui signifie qu’ils ont été en mesure de transmettre les concepts de base les plus importants à tous leurs auditoires, peu importe la connaissance de la langue orale ou écrite de ces derniers.

Mot de la fin

Il faut plus de temps pour charger des pages comportant beaucoup de graphiques. Il faut s’employer davantage à les rendre accessibles et compatibles avec les appareils mobiles. Nous décourageons souvent l’utilisation de graphiques, car ils peuvent aussi détourner l’attention du but principal d’une page. Toutefois, comme nous le voyons ici, un graphique bien choisi, utilisé pour les bonnes raisons, peut parfois améliorer la compréhension.

Comme toujours, il convient de connaître votre auditoire et les défis que celui-ci doit relever lorsque vous élaborez un produit Web. Ce faisant, vous pourrez concevoir votre message de façon à ce qu’il leur soit transmis, peu importe les obstacles.

Une façon de mieux connaître votre auditoire est de travailler avec les provinces et les territoires, qui peuvent partager des idées précises. Grâce à la collaboration à l’échelle du gouvernement, nous pouvons aider à créer de meilleurs produits de communication qui parviennent à tout le monde.

Merci à l’équipe Web des T.N.-O. d’avoir partagé vos leçons!

Pour en savoir davantage

Communiquez avec le Bureau de la transformation numérique du Secrétariat du Conseil du Trésor